Transformation Digitale : Quels Défis Pour Les RH ?

rh digitalisation

Transformation digitale : quels défis pour les RH ?

Historiquement, les transformations majeures connues par les RH dans l’entreprise ont le plus souvent concerné la paye. C’est à juste titre que des entreprises ont opté pour des solutions d’externalisation, voire des solutions digitales au fil du temps. Cependant, la nécessité d’induire ces changements dans les autres fonctions clés a pendant longtemps été ignorée. Mais pénurie de talents oblige, les RH commencent à faire face à une série de défis qui les y conduisent inévitablement.

Un environnement économique de plus en plus concurrentiel combiné au départ en retraite des baby-boomers

À l’horizon 2026, au moins 1,4 million de travailleurs expérimentés seront partis en retraite. C’est ce qu’indique un rapport du ministère du Travail au Québec. C’est dire donc qu’un fossé énorme est en train de se creuser en matière de recherche de compétences professionnelles. En effet, les nouvelles générations susceptibles de les remplacer présentent un manque d’expérience criard. Un manque à même d’impacter la rentabilité financière des entreprises.

De plus, avec la mondialisation économique, la mobilité des collaborateurs est de plus en plus requise. Aussi, les analyses qui portent sur les facteurs à même d’influencer la croissance ou la dégénérescence d’une entreprise mentionnent l’arrivée des nouveaux concurrents. En la matière, l’entreprise n’a plus à se méfier uniquement de ses rivaux locaux, elle doit se méfier de ses rivaux digitaux. La présence sur Internet et la digitalisation des processus métiers RH ne sont plus seulement des obligations, elles constituent des urgences.

De nouvelles attentes avec les milléniaux

Le départ des baby-boomers va de pair avec l’arrivée des milléniaux qui prennent de plus en plus de place. Malheureusement, ces derniers ont grandi avec les transformations digitales de notre temps et les nouveaux enjeux professionnels. Ils ont donc des attentes différentes de celles des baby-boomers. La mobilité, le développement personnel, le freelancing, la flexibilité des horaires sont devenus des facteurs qui pèsent dans le choix ou non d’une offre d’emploi.

En plus, si malgré tout, beaucoup s’engagent en dépit de leurs besoins réels, on se retrouve avec un désengagement total dans le travail. En France, une étude réalisée par Gallup a démontré que seulement 10 % des employés se disent réellement engagés dans leur travail. C’est donc de la responsabilité des RH aujourd’hui de s’adapter aux besoins de cette nouvelle classe professionnelle. En choisissant de s’y engager, ils gagneront bien plus que ces défis qui se posent à eux.

Que gagnent les RH à œuvrer pour une transformation digitale complète ?

« L’homme et sa sécurité doivent être au cœur de toute avancée technologique ». Cette citation d’Albert Einstein est également valable dans toute stratégie RH de transformation digitale. Cela implique que le bien-être de l’employé devrait être la priorité absolue des DRH. Si par le passé, il était apparenté à un représentant de l’employeur, il a désormais l’occasion de se rapprocher davantage des employés. Ce qui passe par plusieurs actions.

L’adaptation de l’expérience collaborateur avec les implications professionnelles d’aujourd’hui

Par défaut, en gestion conventionnelle, il n’existe aucun processus métier qui soit consacré à l’expérience utilisateur. Très souvent, les stratégies de digitalisation ne prennent en considération que les indicateurs de résultats. On se base sur les résultats potentiels affichés par des outils numériques pour se lancer. C’est ainsi qu’on verra les finances exercer dans le contrôle et la prévention des risques financiers. Les services de communication œuvreront pour une circulation plus fluide de l’information entre les collaborateurs.

Même les ressources humaines se concentreront sur la définition et la mise en œuvre de nouveaux processus métiers digitaux. À tous les niveaux, on se rend compte que personne ne se préoccupe de l’expérience utilisateur. Personne ne se préoccupe de la manière dont le travailleur va accueillir le changement. Personne ne s’intéresse à sa capacité à supporter les nouveautés, à ses besoins de recyclage, etc.

Il s’agit là d’une opportunité que devraient saisir les DRH dans la mise en œuvre de leur digitalisation. Ils pourront ainsi mieux se rapprocher des différents collaborateurs. Ce pourrait être la fin des idées arrêtées qu’on a souvent sur les DRH du fait de leur proximité avec les employeurs.

L’automatisation des tâches récurrentes pour un meilleur focus sur l’essentiel

Saisies et mises à jour de données, traitement des congés, gestion de carrière, archivage de documents, etc. Ce sont là, quelques-unes des tâches qui constituent le quotidien d’un DRH. Elles le tiennent tellement occupé qu’il n’arrive pas à plus se concentrer sur l’essentiel de sa mission. Avec la digitalisation, la quasi-totalité de ces tâches se retrouve automatisée et traitée par les outils digitaux mis en œuvre. Le DRH se retrouve donc déchargé d’un poids important. Il pourra ainsi centraliser davantage son attention sur ce qui en vaut vraiment la peine.

L’accompagnement dans les transformations digitales

Même si le taux de baby-boomers connaît sans cesse une dépréciation, il n’en demeure pas moins qu’il en existe encore dans nos entreprises. Libéré des tâches administratives, le défi du DRH sur ce plan revient donc à initier et à former ceux de la vieille école à l’utilisation des nouvelles technologies. Parallèlement, il devra s’assurer que les milléniaux soient dans les meilleures conditions pour un rendement optimal. Enfin, il devra agir dans le sens de faciliter les transferts de compétences lors des départs en retraite.

La sécurité et le stockage des données

Depuis 2018, un nouveau Règlement Général de Protection des Données est entré en vigueur. Il y est fait mention d’une obligation des entreprises à s’investir dans la sécurisation des données clients et personnels. Dès lors, les nouveaux Systèmes d’Information des Ressources Humaines (SIRH) ont intégré des fonctionnalités de sécurisation de ces données. Pour ce faire, la plupart des SIRH existants ont connu des actualisations pour s’y conformer.

Le gain de temps, le gain d’argent et la contribution à la sauvegarde de l’environnement

Avec la dématérialisation, les DRH n’ont plus à conserver des versions papiers des dossiers RH. En cas de besoin d’une information, les fouilles interminables sont remplacées par de simples recherches dans les SIRH. Aussi, les employés peuvent accéder à leurs informations en tout temps et en tout lieu. L’entreprise réalise un gain important puisqu’elle n’investit plus dans les solutions de stockage manuelles ni dans l’achat de papier. Elle participe ainsi indirectement à la lutte contre la déforestation.

En définitive, on retiendra que si la question du bien fondé d’une digitalisation RH pouvait se poser, elle est aujourd’hui une nécessité pour toute entreprise qui souhaite continuer à prospérer.

Nous pouvons vous aider à digitaliser vos RH. Demandez nous une démonstration de l'une de nos applications